Lors de la 2ème guerre mondiale, ce qui a permis de vaincre le nazisme c'est la pluralité des systèmes.

D'un côté il y avait les capitalistes, de l'autre les soviétiques. Les deux engagés à la fois contre le nazisme, à la fois dans une conquête territoriale.

Imaginez un instant que le nazisme soit devenu global. Sans aucun autre système assez fort pour le remettre en question dans le monde.

Sans les comparer, c'est pourtant ce qu'il se passe avec le néolibéralisme. Et je trouve ça effrayant.

Suivre

On voit bien qu'un peu partout ça vrille au mieux à l'autoritarisme, au pire au totalitarisme. Mais qui peut faire tomber le néolibéralisme ? La Chine ? Elle s'en accommode très bien. La Russie ? Idem. Les autres nations étant soit trop éparses, soit trop pauvres.

La seule issue possible resterait une révolte mondiale. Presque impossible à coordonner. Presque impossible à motiver. Presque impossible quoi.

Nous nous en sortirons. Mais il faut reconnaitre que là c'est tendu.

· · Web · 2 · 0 · 0

Parce que oui. Imaginons. Demain Philippe Poutou devient président par le truchement du suffrage. Je laisse 1 semaine avant qu'un putsch applaudi par le reste du monde ne survienne.

Imaginons. Demain un soulèvement en France permet de changer de système. Quel pronostic avant que les pays voisins (et plus lointains) n'interviennent ?

Les voies que nous avons déjà empruntées sont éculées. Il faut parvenir à penser d'autres méthodes. Mais continuer de crier que d'autres mondes sont possibles.

@raph Imaginer une extrême gauche s'imposer alors que la population ne veut que consommer et se laisser guider, on retombe de facto dans un diktat. Bref l'important c'est d'avoir des populations éveillées et volontaires. À lire ce que je lis souvent sur les rs et et voir ce que je vois dans mon quotidien, c'est pas demain la veille ! Mais qui sait...

@Lwy C'est évident. À une plus petite échelle qu'un régime tout entier, j'en parlais avec un membre de ma famille au sujet du salaire à vie. S'il vient seul ce ne serait qu'un encouragement supplémentaire au consumérisme. Sans de l'éducation, sans l'arrêt de la publicité (ou en tous cas sans la réguler), sans la fin de obsolescence programmée, ect ce ne serait pas bénéfique en tous points.

Ce dont je parlais plus là, c'est de l'hégémonie mondiale d'un seul système. C'est extrêmement dangereux.

@raph La loi du plus fort et ses apparentés (féodalité, capitalisme, etc) est le système hégémonique par excellence. L'État Providence peut en être le pendant, mais encore une fois, tout dépendra le comportement civilo-civique des peuples, et là le compte n'y est pas, l'égoïsme reste la norme (et qui nourrit la loi du plus fort précitée) ! Il faudra sans doute en passer par un mode de crédit social, ou assimilé pour que les gens pensent à l'intérêt général.

@Lwy Oui mais encore une fois, ce que tu appelles l’égoïsme et qui est plutôt de l'individualisme (c'est kiff kiff, on est d'accord) est la base même du libéralisme.

L'humain n'est pas ainsi par nature. Il l'est parce qu'il est éduqué à l'être. Et là encore sans aucun autre modèle actuel pour se dire "merde, ça peut fonctionner autrement" c'est très compliqué d'en sortir.

Et encore une fois, c'est dangereux.

@raph Il n'y a que par l'exemple. Le problème est ancestral, les religions expliquent le phénomène depuis des mils, mais les soifs de pouvoirs personnels en ont détourné le sens.

@Lwy Ce sont d'ailleurs les fondements de la théorie de l'évolution.

Les espèces qui s'épanouissent sont celles qui coopèrent le mieux intra-espèce tout en étant très compétitives extra-espèce.

C'est assez paradoxal. Dans cette concurrence féroce de tout contre tout et de tout le monde contre tout le monde, on coopère à faire exister le néolibéralisme.

@raph Des théories érigées en dogme, là est le problème. Si seulement la philosophie était ancrée en tous, l'étude de la sagesse, permettrait, par exemple, une interprétation différente de la loi du Talion, une des bases de nos rapports sociaux encore aujourd'hui.

@Lwy D'ailleurs pour en revenir à la deuxième guerre, ce n'est pas pour rien si s'en est suivit quasi-immédiatement la guerre froide.

Ce fut, en partie, la guerre de qui parviendrait à essaimer son idéologie en Europe. Le plan Marshall allait dans ce sens, en octroyant je ne sais plus quel ratio de temps télévisé à la diffusion de la culture américaine.

Ils avaient bien compris que juste conquérir des terres dévastées et s'imposer ne fonctionnerait pas. Le consentement, ça se fabrique.

@raph Les chose évoluent avec les technologies, la guerre froide est due à la dissuasion nucléaire, et le consentement imposé par les médias modernes (radio, tv), alors qu'avant c'était l'ignorance.
Par contre, la vraie solution (si s'en est une), c'est abolir les peurs !!!

@raph Ce n'est jamais tout blanc tout noir. Il y a du bon en Orient et en Occident, y-a-t-il un système parfait ? Je ne le pense pas.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Tooter

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !